L’approche du départ

Publié le Publié dans Canada, Les démarches, Notre aventure

Nous y sommes, dans 10 jours nous foulerons le sol Canadien pour commencer notre nouvelle vie. 10 petits jours 🗓.

La vie est dingue. Pendant des mois tu prépares ton expatriation, entre les papiers 📑, les démarches du PVT, les visites médicales, les galères et j’en passe! Tout s’enchaîne et pourtant tu te dis que tu as encore le temps ⏳.

Et en même temps, tout ça te donne envie d’avancer le temps. Tu as envie d’y être tout de suite, maintenant.

La remise en question

Mais a l’approche du grand départ tout se bouscule dans ta tête 🤷🏻‍♀️. Mais qu’est ce qu’on fait? Cette décision n’est elle pas trop égoïste? Comment nos proches vont ils le vivre? Va t-on se faire à la vie à Montréal? Va t-on se faire de nouveaux amis? Bref. Tu paniques. Tout le projet est remis en cause. Tu te dis que tu fais une connerie de partir, à quoi bon, l’herbe n’est pas forcément plus verte ailleurs. Partir oui, mais à quelle prix? Ta famille va t’oublier, tes amis aussi, tes petites habitudes culinaires ou quotidiennes françaises vont disparaître.. Tu fais un trait sur toute ta vie passée…

Oh merde on flippe vraiment! 🙈

Et puis l’envie…

Finalement, la crise d’angoisse passée, tu te dis que la vie c’est ça. C’est l’adrénaline que ce nouveau départ va t’apporter, c’est les nouveaux potes que tu vas te faire, c’est les nouvelles habitudes que tu auras. La vie c’est se mettre en danger – mais pas trop quand même – c’est sortir des sentiers battus. C’est partir ✈️🇨🇦.

Cette vie on l’a tellement voulue. On l’a rêvée, idéalisée, imaginée et maintenant on a hâte de la VIVRE.

Les dernières jours en France

Comme on aime l’aventure 😎 – et aussi qu’on est souvent à la cool haha – on a quelques conseils pour toi si tu pars aussi et qu’il te reste 10 jours pour préparer ton départ :

#1 : la demande de permis international 🚗

Pour en faire la demande, il te suffit – si je puis dire – de remplir en ligne le formulaire de demande de permis international sur le site de la préfecture de ta région. Une fois ce petit pdf rempli et imprimé, tu ajoutes 2 photos et la photocopie de ton permis de conduire français et hop direction la préfecture (ou sous préf) pour déposer ton dossier. Normalement, c’est un mois de délais – c’est ce que la madame te dis directement en voyant la demande – mais petit conseil d’amis, dis que c’est urgent car tu pars dans 10 jours, et bizarrement le délais va passer à une semaine – YOUPI!

Une bonne chose de faite ✔️

#2 : les derniers rendez-vous médicaux pour une trousse à pharmacie en béton 💊

Deuxième petit conseil d’amis – on est généreux aujourd’hui tu trouves pas? – va voir ton médecin une dernière fois avant de partir pour qu’il te fasse une ordonnance des médicaux indispensables à la survie pendant ton expat’.

On te conseille : Doliprane (Paracétamol) car un mal de tête est si vite arrivé, du Surgam (Acide Tiaprofénique) de l’Advil (Ibuprofène), du Clamoxyl (Amoxicilline), du Tiorfan (Racécadotril), du Vogalène (Métopimazine) pour les envies de vomir et de l’Aerius (Desloratadine) pour les allergies

Mais ne t’en fais pas, ton médecin saura quoi te prescrire après tout c’est son job!

Et surtout, si tu n’as pas pour projet de tomber enceinte dans l’année à venir (comme moi 🙊) il faut bien penser à demander une ordonnance pour ta pilule contraceptive pour un an!

Les médocs : check ✔️

#3 : les derniers achats 💶 

Bon ok tu dois faire tenir ta vie dans 2 valises 🎒 de 23kilos chacune. Tu as dû faire des choix – et p***** que c’est difficile!! Et pourtant, imagines, on te perds tes valises. OMG LA GALÈRE.

Alors petite astuce – qu’on va bien évidemment mettre en pratique dans 10 jours : prépare toi une valise cabine avec tout le nécessaire pour vivre les 3/4 premiers jours. Nous on va faire un petit mixte de vêtements hiver/été – parce que bon c’est bien sympa la météo mais en l’occurrence à Montréal tu peux avoir 5 degrés et le lendemain 20! 😱

Ensuite les indispensables de la trousse de toilettes : brosse à dents, gel douche petit format, dentifrice, médicaments – avec l’ordonnance car ils peuvent te la demander à la douane.. et tout ce qui te semblé important pour « survivre » les premiers temps.

Bon ok tu ne vas pas au fin fond du Bangladesh 🇧🇩  mais sait-on jamais! Ma maman m’a toujours dit : mieux vaut prévenir que guérir! 😇

Ha oui et puis, dernier petit passage chez Décathlon oblige pour acheter les derniers sous-pulls thermiques, chaussettes, polaires et chaussures de marche haha. Car de ce qu’on nous a dit, c’est beaucoup plus cher au Canada, donc autant acheter ces indispensables à la survie au Québec ici.

#4 : les repas de famille et soirées avec les potes 👯

Last but not least – et surtout pas forcément le plus facile – mais faut y passer! Autant vous dire que ces derniers jours sont overbokés! Entre repas de famille, derniers préparatifs, repas avec la belle famille aussi, voir les potes, les collègues, etc… Dire au revoir. Pas le plus simple on vous l’accorde, mais il faut se dire que justement, ce n’est qu’un au revoir. Que la vie est belle et tellement dingue qu’on est sur de se revoir à Montréal, ou ailleurs c’est certains! Donc avis à notre famille et nos amis : on vous attends chez les Caribous! 

Sur ce, on va continuer notre valise, et autant vous dire qu’il y a du boulot – oupsi.

A très vite, et prenez soin de vous 😘

Une réflexion au sujet de « L’approche du départ »

  1. Vous partez vivre définitivement labàs? c’est un départ sur un an? deux?
    KIFFEZ! et surtout mangez de la Poutine!
    bisous bisous!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *